Le nouveau monde du vin

1. VARIATIONS SUR LE TAUX D’ALCOOL

Les populaires « bombes fruitées » que sont certains vins rouges costauds peuvent titrer jusqu’à 15 % alc./vol. Une nouvelle gamme de rouges complexes et savoureux, mais un peu moins alcoolisés, fait cependant son apparition. Parmi ces derniers figurent des vins d’Amérique du Sud, comme le Malbec Fair Trade Trivento, révélant de généreuses nuances de fruits noirs et un soupçon d’épices, et titrant seulement 12,5 % alc./vol. Le Merlot Jackson-Triggs est un autre exemple, un vin corsé et fruité dont le taux d’alcool n’est que de 12 %. Bon nombre de vins blancs (y compris les blancs de climat frais qui font la renommée de l’Ontario) affichent un taux d’alcool naturel peu élevé. Pensez aux rieslings allemands demi-secs, aux sauvignons blancs comme celui de Rémy Pannier titrant 11,5 %, aux vins blancs hypocaloriques comme le Chardonnay Skinnygrape, dont le taux d’alcool est de seulement 7,5 %, ou aux mousseux italiens comme les moscatos (titrant généralement moins de 10 %) ou le Brachetto d’Acqui Viticolitori Acquesi, qui affiche un taux d’alcool de 6,5 %.