Vintages - Fabuleuse Australie

POINT DE MIRE SUPERBES VINS AUSTRALIENS

Pour bien des gens, cette contrée des antipodes est le pays des koalas et des kangourous. Pour l’œnophile, c’est une source de vins fabuleux déclinés dans une variété de styles au gré de ses diverses régions.
(Temps de lecture : 5 min)

L’Australie sera toujours associée à ses shiraz de la Barossa riches et costauds, mais l’étonnante variété de régions et de climats permet au pays de produire des vins de qualité dans une grande palette de styles. Vous êtes à la recherche d’un bon chardonnay de climat frais? L’Australie en produit! Des pinots noirs, des cabernets de choix, des assemblages rouges célèbres et les meilleurs sémillons à l’extérieur de Bordeaux? L’Australie en a des barils bien remplis. Le pays est aussi célèbre pour ses beautés naturelles à couper le souffle, ainsi que pour sa résilience et son esprit de coopération, lesquels sont particulièrement évidents dans la communauté vinicole. Peu importe où vous regardez en Australie, vous trouverez de grands vins, de fabuleuses beautés naturelles et des gens extraordinaires.

 LE NEC PLUS ULTRA : CHARDONNAY

Le chardonnay est cultivé dans toutes les régions vinicoles du pays. 

Les secteurs au climat plus chaud engendrent des chardonnays corsés, riches, mûrs et aux saveurs généreuses, tandis que dans les régions plus fraîches, les chardonnays sont délicats, complexes et soutenus par une acidité éclatante. Depuis quelques années, les viniculteurs du pays réduisent l’apport du chêne en utilisant des fûts de plus grande capacité et moins de chêne neuf. Grâce à cette nouvelle façon de faire, les chardonnays révèlent des notes boisées plus subtiles et donc des nuances fruitées d’une plus grande pureté. La région de Mornington Peninsula est l’une des plus fraîches en Australie, et les chardonnays qui y sont produits sont des vins élégants, vifs, relevés et éclatants aux intenses notes d’agrumes.


LE NEC PLUS ULTRA : SÉMILLON

Le sémillon de la région de Hunter Valley est l’un des styles emblématiques de l’Australie. 

Les vins faits à partir de ce cépage et la région qui les produit occupent une place importante dans l’histoire du pays, car cet endroit est le berceau de la viniculture australienne. Le sémillon est le cépage qui donne les célèbres vins liquoreux de Sauternes, dans la région de Bordeaux, mais à Hunter Valley, la variété est utilisée pour produire des vins secs qui figurent parmi les vins blancs non boisés les plus aptes au vieillissement au monde. Les nuances complexes de fruits tropicaux, de fines herbes, de pelouse et d’agrumes frais qui caractérisent ces vins dans leur jeunesse se transforment avec le temps en notes de miel et de noix, et, en dépit de l’absence de chêne, peuvent être relevées de quelques tonalités grillées.


LE NEC PLUS ULTRA : SHIRAZ

Le shiraz (syrah en France) est l’un des piliers de la viniculture australienne. 

Les plus célèbres vins faits à partir de ce cépage sont les versions costaudes, fruitées et corsées de la vallée de Barossa, mais les différents climats en Australie permettent de les décliner en une vaste palette de styles. Alors que ceux de la Barossa sont caractérisés par leur puissance et leurs tonalités de fruits noirs rôtis, ceux de la région de McLaren Vale sont riches, souples et dotés de notes de chocolat et de moka, et ceux de Langhorne Creek présentent des nuances de fruits rouges et d’épices plus affirmées et souvent de vives tonalités mentholées. Ces régions comptent d’ailleurs certaines des plus vieilles vignes de shiraz au monde.

Les feux de forêt qui ont ravagé l’Australie l’an dernier et au début de cette année ont été sans précédent, tant pour leur envergure que leur intensité. Selon l’organisme Wine Australia, moins d’un pour cent des vignobles de l’Australie ont été atteints; un fait étonnant qui donne une bonne idée de la vaste étendue du pays. Toutefois, dans les régions touchées, les dégâts ont été considérables et certains vignobles ont été complètement rasés. Les vineries de l’Australie-Méridionale, de la Nouvelle-Galles du Sud et des régions de Victoria et du Queensland ont été les plus endommagées. Dans la région d’Adelaide Hills, l’une des plus touchées, on estime que près de 30 % des vignobles ont été atteints. Nous n’aurons cependant pas un portrait juste de la situation avant un bon moment. Il est facile pour les viticulteurs de faire un bilan des vignes brûlées, mais l’effet de la chaleur extrême sur leurs vignes non touchées par le feu ne sera connu que plus tard. Les mesures à prendre pour réparer les dégâts sont considérables et les viticulteurs et vinificateurs comptent sur l’aide de bénévoles pour les aider. Plusieurs mesures sont mises en place pour sauver les vignes atteintes et réparer les systèmes d’irrigation. Pour ce qui est des vignes détruites, elles seront remplacées, mais ces nouvelles vignes ne seront pas prêtes à fournir du raisin propre à la vinification avant au moins trois ans. On estime que l’Australie aura perdu 4 % de sa récolte nationale en raison des incendies.

Les feux de forêt qui ont ravagé l’Australie l’an dernier et au début de cette année ont été sans précédent, tant pour leur envergure que leur intensité.

 Selon l’organisme Wine Australia, moins d’un pour cent des vignobles de l’Australie ont été atteints; un fait étonnant qui donne une bonne idée de la vaste étendue du pays. Toutefois, dans les régions touchées, les dégâts ont été considérables et certains vignobles ont été complètement rasés. Les vineries de l’Australie-Méridionale, de la Nouvelle-Galles du Sud et des régions de Victoria et du Queensland ont été les plus endommagées. Dans la région d’Adelaide Hills, l’une des plus touchées, on estime que près de 30 % des vignobles ont été atteints. Nous n’aurons cependant pas un portrait juste de la situation avant un bon moment. Il est facile pour les viticulteurs de faire un bilan des vignes brûlées, mais l’effet de la chaleur extrême sur leurs vignes non touchées par le feu ne sera connu que plus tard. Les mesures à prendre pour réparer les dégâts sont considérables et les viticulteurs et vinificateurs comptent sur l’aide de bénévoles pour les aider. Plusieurs mesures sont mises en place pour sauver les vignes atteintes et réparer les systèmes d’irrigation. Pour ce qui est des vignes détruites, elles seront remplacées, mais ces nouvelles vignes ne seront pas prêtes à fournir du raisin propre à la vinification avant au moins trois ans. On estime que l’Australie aura perdu 4 % de sa récolte nationale en raison des incendies.


LE NEC PLUS ULTRA : CABERNET SAUVIGNON

Roi des cépages, le cabernet sauvignon s’illustre dans plusieurs des grandes régions viticoles de l’Australie. 

Les exemples les plus connus de vins faits à partir de ce cépage pourraient bien être ceux tirés des célèbres sols de terra rossa de la région de Coonawarra. Ce sont des cabernets sauvignons riches, intenses, puissants et structurés qui révèlent de manière impressionnante les nuances de cassis qui font la réputation de ce cépage. Les cabernets sauvignons de la région de Coonawarra sont typiquement encadrés de notes d’eucalyptus ou de menthol. Pour sa part, la région de Margaret River produit des cabernets sauvignons à la fois puissants et élégants aux nuances de petits fruits rouges et noirs mûrs. L’alternance de jours longs et chauds et de nuits fraîches, et l’approvisionnement en raisins cultivés à des altitudes variées sur les coteaux, les vallées et les plateaux du mont Lofty donnent aux cabernets sauvignons de la région de Clare Valley une excellente structure, de l’équilibre et un caractère massif et terreux.


LE NEC PLUS ULTRA : GRENACHE/GSM/CABERNET-SHIRAZ

Le grenache est le pilier de l’industrie vinicole de l’Australie. 

Bien que le grenache soit né dans la région du Rhône, en France, c’est l’Australie qui compte les plus anciennes vignes de cette variété. Certaines d’entre elles, plantées en 1850, produisent encore du raisin utilisé pour élaborer des vins. Le grenache est le pilier de l’industrie vinicole de l’Australie. Utilisé à l’origine pour la production de vins fortifiés, il est vite devenu un cépage d’assemblage dans nombre de vins rouges du pays. Depuis quelque temps, on voit de plus en plus de versions monocépages de cette variété. Le grenache, la syrah et le mourvèdre (mataro en Australie) sont les principaux cépages du Rhône méridional, mais les versions australiennes de cet assemblage renferment une plus forte proportion de shiraz. Les assemblages GSM australiens engendrent des vins fruités aux notes de chocolat noir et de vanille. Les assemblages de cabernet sauvignon et de shiraz sont aussi une des grandes forces de l’Australie vinicole. Ces expressions très convoitées sont entrées sur scène dans les années 1970 lorsque les gens ont commencé à découvrir à quel point le shiraz adoucissait les tanins fermes du cabernet sauvignon pour créer des vins riches, savoureux et accessibles. Cette formule typiquement australienne nous a donné l’un des plus grands vins produits en Australie : le légendaire Bin 60A Penfolds. Toujours prêts à explorer de nouvelles avenues, les vinificateurs australiens font des essais avec de nouveaux cépages dans leurs assemblages, dont le sangiovese, le tempranillo et le malbec, pour ne nommer que ceux-là.


LE NEC PLUS ULTRA : MERLOT

Contrairement à la vaste majorité des cépages cultivés en Australie, le merlot n’est pas arrivé sur le continent dans les années 1800.  

Les premières plantations de merlot ont eu lieu au début des années 1920, mais ce n’est qu’en 1965 qu’il s’est implanté de manière durable, quoique restreinte, sur la scène vinicole australienne. Pendant des années, le merlot australien a souffert des pauvres choix de terroirs qui ont été faits à son endroit, mais dans les années 1990, des analyses plus poussées ont permis de trouver les conditions idéales pour ce cépage et le merlot a commencé à connaître un essor de qualité et de popularité. Bien qu’il soit surtout utilisé dans les assemblages, le merlot connaît de plus en plus de succès en version monocépage. Dans la région de McLaren Vale, avec ses collines onduleuses et son climat océanique, le merlot mûrit à point et engendre des vins aux nuances fruitées mûres et opulentes.


LE NEC PLUS ULTRA : PINOT NOIR

Le pinot noir est un cépage très capricieux et il ne se plaît que dans les climats frais. 

Sachant cela, on peut être étonné d’apprendre qu’en 2019, le pinot noir était le quatrième cépage en volume à passer sous le pressoir en Australie après le shiraz, le cabernet et le merlot. Quatre grandes régions le produisent : Yarra Valley, la Tasmanie, Adelaide Hills et Mornington Peninsula. La région de Yarra Valley, l’une des plus anciennes régions vinicoles en Australie, produit plusieurs styles de pinot noir. Ceux des secteurs plus frais et ceux issus de sols volcaniques révèlent un caractère aromatique, floral et épicé, tandis que ceux des secteurs où le climat est un peu plus chaud et dont les sols sont composés d’argile et de limon révèlent un fruit plus affirmé.

Tenez-vous au courant!

Abonnez-vous dès aujourd’hui.

 

Soyez parmi les premiers à être informés des nouveaux produits, offres spéciales, événements virtuels et plus encore. 

Faites connaissance avec Vintages!