L'art du vieillissement du rhum

L'art du vieillissement du rhum

L'endroit où le rhum est élevé et la façon dont il est assemblé sont des facteurs tout aussi importants que l'âge indiqué sur la bouteille.


 L'élevage du rhum est normalement un processus assez simple. Le spiritueux est vieilli dans des fûts, généralement des fûts de chêne blanc ayant contenu du bourbon, lesquels sont empilés dans un entrepôt, puis il est assemblé et embouteillé après une période de temps déterminé. Ça paraît simple, pas vrai? Mais outre le nombre d'années d'élevage en fût, le lieu de production du rhum est aussi un facteur essentiel pour bien apprécier son âge relatif.

 

Tout est une question de provenance

Le rhum provient généralement de régions tropicales où le climat est chaud et humide. Dans ces conditions, le bois du fût contenant le rhum respire plus ouvertement et impartit des saveurs au spiritueux plus rapidement. Le rhum produit dans des endroits comme le Canada ou l'Europe est soumis à un temps plus frais et des variations de température tout au long de l'année. Le rhum produit à ces endroits vieillit donc plus lentement.

 

Désignation d'âge

Chaque pays respecte des normes légèrement différentes en matière d'étiquetage et de désignation d'âge. Certains déterminent l'âge en fonction du liquide le plus ancien de l'assemblage, mais la plupart des producteurs de rhums réputés, y compris ceux en Jamaïque, aux Barbades et en République dominicaine, exigent que l'âge indiqué sur la bouteille soit celle du rhum le plus jeune.

 

Tout est une question d'assemblage

L'assemblage effectué après le vieillissement ajoute une nouvelle dimension. Cela signifie que, bien que l'âge soit déterminant lorsqu'on évalue la qualité d'un rhum, ce n'est pas le seul facteur à considérer. L'expertise du maître-assembleur, qui équilibre les saveurs du spiritueux pour lui donner son goût distinctif, est un facteur aussi sinon plus important.