" "

La tournée des whiskys de l’Écosse

Envie d’un petit scotch? Nous vous convions à une visite des hauts lieux du whisky écossais.

Fort d’une histoire qui remonte à 1494, le whisky est étroitement tissé dans la fibre nationale de l’Écosse. Cette contrée est connue pour deux grands styles : les single malts, distillés avec de l’orge maltée dans une seule distillerie, et les assemblages intégrant des whiskys de malt et de grain issus de différentes distilleries. Les amateurs sont gâtés par le nombre impressionnant de single malts et d’assemblages que produisent les quatre grandes régions productrices de whisky en Écosse : les Lowlands, les Highlands, le Speyside et l’île d’Islay.

 

Comment s’y retrouver

Le point de départ de notre visite est la paisible région des Lowlands. Au fil des ans, l’industrie du whisky a subi les contrecoups de la hausse fiscale et des aléas de l’histoire, comme la Première Guerre mondiale. On assiste de nos jours à une renaissance des Lowlands, comme en témoignent les nouvelles distilleries qui s’installent aux côtés des maisons Auchentoshan, Bladnoch et Glenkinchie, renommées pour leurs whiskys doux et légers.

 

Plus au nord, la vaste région des Highlands est le berceau d’une variété d’assemblages et de single malts. On parle ici des whiskys doux, riches et corsés du nord – Glenmorangie et The Dalmore – et des styles plus légers et fruités qui caractérisent Glendronach à l’est et Aberfeldy dans la partie méridionale des Highlands. Quant aux whiskys des régions côtières de l’ouest, comme Oban, ils livrent une note tourbée.

 

Environ la moitié des distilleries en activité en Écosse sont situées au Speyside, dans l’est du pays. Cette région tire son nom de la rivière Spey qui la traverse et alimente de nombreuses distilleries. Glenfiddich, Macallan et The Glenlivet comptent parmi les marques les plus connues. Elles sont réputées pour leurs spiritueux élégants et complexes, au caractère moelleux et aux notes douces, fruitées et noisetées.

 

Les whiskys les plus distinctifs d’Écosse sont ceux de l’île d’Islay (prononcé « AÏ-leu ») au large de la côte ouest. Souvent décrits comme puissants, tourbeux, fumés, médicinaux ou gras, les whiskys d’Islay déploient des saveurs prononcées. Bowmore, Ardberg, Laphroaig et Lagavulin sont quelques-unes des étiquettes remarquables que l’on y trouve.

 

Ces régions éveillent votre intérêt? Jetez un coup d'œil sur ces sélections, et partez à la découverte d'autres distilleries du monde.