" "
Distillerie vedette : Jim Beam

La première grande famille de distillateurs de bourbon

Pleins feux sur les sept générations qui ont perfectionné les bourbons de la maison Jim Beam.

Chez Jim Beam, on n'a pas peur des mots. La proposition a le mérite d'être claire : la maison distille le bourbon le plus populaire au monde. Pour atteindre un tel succès, elle s'est appuyée sur l'ambition démesurée et la forte personnalité des membres de la famille Beam, qui étaient déterminés à élaborer des produits qui plaisent aux consommateurs.

L'histoire débute bien avant que le Kentucky soit un État américain, alors que les Beam répondaient au nom de Boehm. À cette époque, les producteurs de maïs industriels distillaient un whiskey doux avec le surplus de leurs récoltes. La famille Boehm y a vu l'occasion d'accroître son potentiel et de faire connaître sa marque – connue autrefois sous le nom de « Old Tub » – auprès d'une clientèle aux quatre coins des États-Unis.

Trois noms émergent à travers les sept générations ayant forgé l'histoire de la distillerie : James Beauregard Beam (Jim Beam), Booker Noe, et son fils, Fred. Chacun à sa façon a contribué à rendre la marque plus attrayante en valorisant le profil des produits et en y associant son célèbre nom de famille.

En 1933, Jim Bean, surnommé « Le colonel » par certains ou « La légende » par d'autres, a marqué un grand tournant à la fin de la prohibition. Déjà âgé de 70 ans, il a entrepris, avec son fils T. Jeremiah, de rebâtir la distillerie et de relancer l'exploitation. L'année suivante, le nom « Old Tub » avait disparu et les bouteilles arboraient désormais le nom « Jim Beam ». La réputation a grandi et les ventes se sont mises à décoller.

Deux générations plus tard, vers la fin des années 1980, Booker (« L'innovateur ») Noe ll a bonifié la catégorie des bourbons à une époque où les ventes étaient à la baisse. Il a réussi à redynamiser l'industrie grâce à une approche favorisant la production en petites cuvées. Son premier fleuron, le bourbon Booker’s, est un whiskey de petite cuvée non coupé et non filtré, qui révèle un caractère résolument affirmé et savoureux. Trois autres bourbons (Baker’s, Basil Hayden’s et Knob Creek) sont rapidement venus enrichir cette gamme ultra populaire de whiskeys de petite cuvée.

Quant à Fred, le fils de Noe, il a commercialisé la marque à l'échelle mondiale et supervise maintenant l'élaboration de bon nombre de nouveaux produits dans le but de stimuler l'intérêt des consommateurs pour le bourbon. Les boissons Jim Beam Red Stag Cerise noire, Jim Beam Honey, le Bourbon Jim Beam Devil's Cut et le whiskey ultra moelleux de luxe artisanal signature 12 ans d'âge sont tous des exemples qui prouvent que la distillerie Beam continue de respecter sa tradition tout en explorant de nouvelles possibilités.

Lisez la suite pour en savoir plus sur la maison Heaven Hill