Petit guide du service de la bière, des spiritueux et du vin

Ce n’est pas pour rien que les recettes de cocktails indiquent quel type de verre utiliser – et il y a une raison pour laquelle un bon chardonnay devrait être servi frais, mais pas glacé. Optimisez le goût de vos cocktails en utilisant les verres appropriés et en les servant à la température idéale. Suivez le guide!

Les verres

Une flûte à champagne conserve mieux les bulles qu’une coupe, mais est-ce que différents verres ont une réelle influence sur le goût d’un cocktail? L’expérience est facile à faire. Puisque notre façon d’apprécier les saveurs a beaucoup à voir avec l’odorat, la forme d’un verre – enfermant ou libérant les arômes, élargissant ou rétrécissant la surface du liquide – peut être un élément clé.

1. Flûte à champagne

Vin mousseux

2. Coupe

Cocktails servis nature

3. Grand verre étroit

Cocktails allongés

4. Verre à chardonnay

Vin blanc et vin rosé

5. Verre à bourgogne

Vin rouge

6. Verre à pilsen

Lagers

7. Verre à whisky

Cocktails sur glace

8. Verre à Duvel

Ales belges fortes, nombre de bières artisanales

" "

Température

Votre expérience de dégustation sera très différente si le vin est rafraîchi. Celui-ci semblera moins doux, moins fruité et moins aromatique, mais son acidité, son amertume et ses tanins seront amplifiés. Certes, il sera plus rafraîchissant, mais que perdez-vous au change? Servez le vin trop chaud et il offrira de généreux arômes et une grande chaleur éthylique, mais il semblera déséquilibré et dépourvu de tonus. Il en va de même pour la bière et les spiritueux – l’astuce, c’est de trouver la température idéale pour arriver à un équilibre d’ensemble.

À faire, à éviter

Notre intention n’est pas de vous dire quoi faire. Si vous aimez siroter votre bière à 2 °C (35 °F), allez-y (bien qu’il nous semble que boire une bière qui ne goûte rien n’est pas très agréable). Avec nos conseils, votre plaisir sera décuplé.

Savoureux spiritueux bruns

Les maîtres distillateurs et assembleurs hument et goûtent leurs créations à la température ambiante, car si elles ont été rafraîchies, leurs arômes seront atténués. Et les connaisseurs n’oseraient jamais réchauffer un verre ballon : la chaleur libère une poussée d’alcool qui engourdit le système olfactif.

Petits verres de spiritueux glacé

Évidemment, il vous arrive parfois de vouloir déguster un spiritueux directement sorti du congélateur – bien glacé, épais et onctueux. Et il y a une exception au principe voulant que les spiritueux bruns soient servis à la température ambiante. Un scotch léger et non tourbé comme le Dalwhinnie, servi directement du congélateur, révèle un bouquet de fût de xérès et de foin. Servez-le dans un petit verre à liqueur avec un morceau de gâteau au chocolat noir et vous aurez un dessert épatant.

Rafraîchissement

Vous pouvez rafraîchir une bouteille de vin ou de bière beaucoup plus rapidement en la mettant dans un seau à glace rempli d’eau et de glaçons plutôt qu’au réfrigérateur. Dans un seau, la température du liquide contenu dans la bouteille chute d’un degré à la minute. Il faudra donc neuf minutes pour faire passer un vin blanc de la température ambiante à la température parfaite.


Les bons glaçons

Les cubes de glace ordinaires sont fantastiques pour les cocktails préparés au shaker, mais ils fondent trop rapidement dans un cocktail remué à la cuiller ou une boisson servie sur glace. Investissez dans des moules à glaçons conçus pour donner des cubes ou des sphères de 5 cm (2 po) – les glaçons fondent moins rapidement et ils sont très jolis. Utilisez de l’eau non filtrée. Vous pouvez également utiliser des « pierres à whisky » ou autres pierres ou glaçons en inox conservés au congélateur.