À propos de la LCBO

lcbostore

 

Aperçu

La LCBO (Régie des alcools de l’Ontario) est une entreprise du gouvernement de l’Ontario ainsi que l’un des acheteurs et détaillants de boissons alcooliques les plus importants au monde. Par l’entremise de plus de 650 succursales, de ses catalogues, de ses services de commandes spéciales et de plus de 210 magasins-agences, qui permettent aux consommateurs ruraux de se procurer des produits alcooliques à prix abordable et de façon pratique et socialement responsable, elle propose chaque année aux consommateurs et aux titulaires de permis d’alcool un éventail de près de 24 000 produits provenant de plus de 80 pays.

Le bénéfice net des ventes de la LCBO est versé à la province sous forme de dividende annuel. Grâce à l’expansion et à la modernisation de son réseau de succursales, ainsi qu’à l’amélioration de l’efficacité opérationnelle et de l’expérience client, la LCBO a su augmenter son retour financier au gouvernement et aux contribuables de l’Ontario chaque année depuis plus de 20 ans. Ces revenus aident à financer d’importants services publics comme les soins de santé, l’éducation et les infrastructures.

La responsabilité sociale d’entreprise est un élément clé du mandat de la LCBO, et ce, depuis sa création en 1927. Dans le cadre de notre programme de Contestation du droit d’acheter de l’alcool, les employés de vente au détail de la LCBO font preuve chaque jour de vigilance afin d’empêcher la vente d’alcool aux personnes qui sont d’âge mineur, qui semblent en état d’ébriété ou qui tentent d’acheter de l’alcool pour celles-ci. La LCBO a également mis sur pied plusieurs initiatives pour inciter les consommateurs à boire avec modération, à recevoir de façon responsable et à prévenir l’alcool au volant. À cet effet, la LCBO a lancé 16 campagnes publicitaires successives.

La LCBO a toujours eu à cœur de s’impliquer dans les collectivités et d’appuyer les campagnes de financement d’organismes de bienfaisance. Grâce au dévouement de nos employés et à la générosité de nos clients, nous continuons d’aider un grand nombre d’Ontariens et d’Ontariennes partout dans la province.

En tant qu’important détaillant, la LCBO a la responsabilité de réduire son empreinte écologique et de contribuer à la durabilité et à la gérance de l’environnement dans la province. La LCBO a lancé de nombreux programmes environnementaux, notamment un virage vers les contenants en verre léger, qui visent à réduire les déchets, à améliorer l’efficacité énergétique et à atténuer les répercussions néfastes sur l’environnement.

La LCBO a également l’obligation à l’endroit de ses clients de s’assurer que les produits qu’elle vend sont sans danger et authentiques. Tous les ans, le laboratoire d’assurance de la qualité de la LCBO effectue plus de 600 000 analyses. Ces analyses permettent de garantir que tous les produits vendus par la LCBO, ainsi que par les détaillants de vin et les magasins The Beer Store, sont conformes à la Loi sur les aliments et drogues, à la Loi sur l’emballage et l’étiquetage des produits de consommation et à leurs règlements d’application respectifs, de même qu’aux normes rigoureuses de la LCBO en ce qui a trait à la qualité et au goût.

Depuis 1990, la LCBO a remporté plus de 200 prix dans les domaines du service à la clientèle, du commerce de détail innovateur, de la responsabilité sociale, de la formation du personnel, de la conception des succursales, du marketing, des technologies de l’information, de la logistique et des communications d’entreprise.

Historique de la LCBO

2016

Au cours de l’exercice 2016-2017, le chiffre d’affaires de la LCBO a atteint un montant record de 5,89 milliards de dollars, ce qui représente une augmentation de 5,8 % par rapport à l’exercice précédent. Pour la 23e année consécutive, la LCBO a remis au gouvernement de l’Ontario un dividende accru qui s’est chiffré à 2,06 milliards de dollars (ce chiffre ne comprend pas la TVH ni la somme de 246 millions de dollars provenant de la vente du siège social de la LCBO).

La LCBO a ouvert six nouvelles succursales en 2016-2017 et en a relocalisé ou rénové six autres. Le programme Destination monde a été élargi de manière à comprendre 17 boutiques mettant en vedette les produits de la Grèce, du Portugal, de l’Espagne, de l’Argentine, de la France, de l’Italie, du Chili, de l’Allemagne, de la Nouvelle-Zélande, de la Californie, de l’Afrique du Sud, de l’Australie et de l’Asie de l’Est (deux boutiques), en plus des produits kasher (3 boutiques).

2015

Au cours de l’exercice 2015-2016, la LCBO a réalisé un chiffre d’affaires record de 5,57 milliards de dollars, une augmentation de 6,8 % par rapport à l’exercice précédent. C’est la vingt-deuxième année consécutive où le dividende que la LCBO verse à la province a augmenté, s’élevant cette année à 1,935 milliards de dollars, excluant la TVH. La succursale Queen’s Quay, à Toronto, a engendré des ventes de 51,5 millions de dollars. C’est la première fois que les ventes d’une succursale de la LCBO dépassent 50 millions de dollars.

À la fin de 2015, la LCBO a aussi élargi son réseau de vente en gros en assumant le rôle de grossiste pour la vente de bière aux épiceries, conformément à la recommandation du Conseil consultatif de la première ministre pour la gestion des biens provinciaux.

Durant ce même exercice, la LCBO a ouvert quatre nouvelles succursales, et dix autres ont été déménagées et agrandies. Le programme « Destination monde » a également été lancé en 2015. Ces huit boutiques comprennent des rayons axés sur les produits de la Grèce, du Portugal, de l’Espagne, de l’Asie de l’Est et de l’Argentine, et trois boutiques spécialisées dans les boissons kasher. D’autres boutiques « Destination monde » devraient ouvrir leurs portes au cours de l’exercice 2016-2017.

2014

Au cours de l’exercice financier 2014-2015, les ventes de la LCBO ont dépassé la barre des 5 milliards de dollars pour la première fois, atteignant 5,214 milliards de dollars. La société a donc versé un dividende record au gouvernement de l’Ontario pour la 21e fois d’affilée, soit une somme de 1,805 milliard de dollars (à l’exclusion des taxes perçues). Ce dividende contribue à financer les soins de santé, l’éducation, les infrastructures et d’autres importants services gouvernementaux.

Au cours de l’exercice financier 2014-2015, la LCBO a ouvert, déménagé ou agrandi 23 succursales dans la province pour mieux servir ses clients. Ces succursales modernisées comptent des rayons de vins réfrigérés dotés de portes vitrées et des chambres à bière refroidies par l’air extérieur une grande partie de l’année. Ces installations présentent d’importants avantages pour l’environnement et permettent de réduire la consommation et les dépenses d’électricité.

Nos cinq centres de services au détail ont traité 92 millions de caisses cette année. En optimisant notre espace d’entreposage existant et en concentrant nos efforts sur l’acheminement des produits plutôt que sur leur entreposage, nous avons réalisé des gains d’efficience et avons évité d’avoir à acheter ou à louer de nouveaux locaux d’entreposage, dégageant ainsi des fonds pour investir dans notre réseau de succursales.

En 2014-2015, les employés de la LCBO formés en service à la clientèle responsable ont contesté le droit d’acheter de l’alcool de plus de 13,5 millions de personnes qui semblaient d’âge mineur ou en état d’ébriété. Ils ont refusé de servir plus de 439 000 d’entre elles, en raison de leur âge dans 88 % des cas.

En 2014-2015, la LCBO a amassé une somme record de plus de 9,5 millions de dollars pour des organismes de bienfaisance grâce à la précieuse collaboration de ses employés et aux généreux dons des clients à l’occasion des campagnes de boîtes de don et de dons sollicités en succursale.

2013

Au cours de l’exercice financier 2013-2014, les ventes de la LCBO ont dépassé les 4,997 milliards de dollars. Malgré l’hiver rigoureux et la faiblesse continue des ventes dans le secteur de la vente au détail, la LCBO a versé au gouvernement de l’Ontario un dividende record de 1,745 milliard de dollars. Ce chiffre s’explique essentiellement par un contrôle des dépenses strict, une grande efficacité opérationnelle et une croissance des ventes attribuable à des campagnes de marketing percutantes et à la construction ou à la rénovation de succursales.

En 2013-2014, la LCBO a ouvert 25 nouvelles succursales dans la province pour mieux servir ses clients, en plus d’ouvrir les trois premières boutiques Nos vins et terroirs (à Windsor, à St. Catharines et à Niagara Falls). Ce nouveau concept en succursale donne aux petites exploitations vinicoles une excellente occasion d’augmenter la visibilité de leurs produits d’appellation VQA, en plus de permettre aux clients de la LCBO d’en apprendre davantage sur les régions vinicoles, les appellations, les cépages et les styles de vins de chez nous et de profiter d’une expérience de magasinage sans pareille.

Dans le cadre des programmes Contrôle 25 et Contestation du droit d’acheter de l’alcool de la LCBO, le personnel de vente au détail a fait preuve de vigilance et a contesté le droit d’acheter de l’alcool de plus de 11,4 millions de personnes. Il a refusé de servir plus de 414 600 d’entre elles, principalement en raison de leur âge.

Au cours de l’exercice financier 2013-2014, les boîtes de don et les dons sollicités ont permis d’amasser une somme de plus de 8,2 millions de dollars au profit de nombreux organismes de bienfaisance locaux, provinciaux et nationaux. La LCBO a aussi recueilli des dons au nom de la Croix-Rouge canadienne pour appuyer les opérations de secours après les inondations en région de villégiature en avril et le typhon Haiyan qui a ravagé les Philippines en novembre.

Depuis le 1er janvier 2013, presque tous les vins de moins de 15 dollars doivent être offerts dans des bouteilles pesant 420 grammes ou moins. Cette norme s’applique à la fois aux produits de la LCBO et aux produits Vintages. Les bouteilles en verre léger sont bénéfiques pour l’environnement (elles réduisent l’empreinte carbone des produits), les clients (elles sont moins lourdes à transporter) et les employés (elles sont plus faciles à soulever, donc plus sécuritaires).

2012

En 2012-2013, les employés du secteur de la vente au détail de la LCBO ont contesté le droit d’acheter de l’alcool de plus de 7,8 millions de personnes qui semblaient d’âge mineur ou en état d’ébriété. Ils ont refusé de servir plus de 322 000 d’entre elles, dans 84 % des cas en raison de leur âge.

Plus de 6,6 millions de dollars ont été recueillis en 2012 pour de bonnes causes grâce aux dons versés par les consommateurs aux caisses de la LCBO ainsi qu'aux campagnes de collecte de fonds organisées par les employés.

2011

En 2011, la campagne de promotion Terroirs d’ici a engendré une hausse des ventes des bières artisanales de l’Ontario et des vins de table VQA de près de 45 % et 9 % respectivement, par rapport à 2010.

Le taux de croissance des ventes de la LCBO a atteint 4,9 % en 2011, dépassant celui du secteur des ventes au détail dans la province et au pays. Les chiffres des ventes au détail désaisonnalisés ont connu une hausse de 4,5 % sur un an à l'échelle canadienne alors que cette progression s'est établie à 3,4 % pour l'Ontario. Les ventes nettes se sont chiffrées à 4,710 milliards de dollars, ce qui constitue une hausse de 218 millions de dollars par rapport à 2010. Sans compter les taxes perçues, la LCBO a donc pu verser au gouvernement de l’Ontario un dividende record de 1,63 milliard de dollars, soit 80 millions de dollars de plus (5,2 %) que l’exercice précédent. Le bénéfice net a atteint 1,658 milliard de dollars, ce qui représente une hausse de 98 millions de dollars (6,3 %) par rapport à 2010.

Il s'agit de la 17e année consécutive que la LCBO réalise un chiffre d’affaires record et du 18e dividende record consécutif qu'elle remet au gouvernement. Notons toutefois que les états financiers n’ont pas encore été vérifiés. Les revenus de la LCBO aident à financer les services de santé, les programmes sociaux et d’éducation, les infrastructures et d’autres services importants du gouvernement provincial.

Les ventes de VINTAGES, l’unité commerciale des vins haut de gamme et spiritueux de choix de la LCBO, ont connu une augmentation de 10,2 % pour atteindre 425 millions de dollars, par rapport à 386 millions de dollars pour l’exercice précédent.

En 2011, la LCBO a ouvert 13 nouvelles succursales et a réalisé des travaux de rénovation d'importance dans deux succursales. Ces améliorations apportées au réseau des succursales de vente au détail ont permis d'enregistrer des ventes additionnelles d'environ 14,5 millions de dollars.

Durant l’exercice financier 2011-2012, le personnel des points de vente au détail de la LCBO a contesté le droit d’acheter de l’alcool de 6,3 millions de personnes parce qu'elles semblaient être mineures ou en état d’ébriété. Plus de 290 000 d'entre elles n’ont pas été servies. Dans 84 % des cas, le service a été refusé en raison de l'âge.

La campagne de responsabilité sociale Dégonflez l’éléphant a présenté le « Défi service de bar maison », un concours de photo sur Facebook et des publicités télévisées au cours de l'été et de la période des Fêtes pour inciter les hôtes à faire tout ce qu'ils peuvent pour empêcher leurs invités de conduire après avoir bu. Il s'agissait de la 13e campagne annuelle de responsabilité sociale de la LCBO.

Plus de 6,2 millions de dollars ont été recueillis en 2011 pour de bonnes causes grâce aux dons versés par les consommateurs aux caisses de la LCBO ainsi qu'aux campagnes de collecte de fonds organisées par le personnel de la LCBO.

2010

Avec la reprise économique, la LCBO a vu augmenter la demande de vins, spiritueux et bières artisanales. Les ventes globales se sont en effet accrues de 5,6 %, atteignant la somme record de 4,55 milliards de dollars. Cette hausse des ventes a permis à la LCBO de verser un dividende de 1,55 milliard de dollars à la province. Ce dernier montant ne comprend pas les 646 millions de dollars versés au titre de la TPS, de la TVH et des droits d’accise et de douane. En additionnant ces derniers montants et les taxes payées aux municipalités, c’est un total de 2,3 milliards de dollars que la LCBO à versé aux différents paliers gouvernementaux. Le bénéfice net de la LCBO s’est accru de 127 millions de dollars, pour atteindre 1,56 milliard de dollars, soit une hausse de 8,8 %.

La LCBO a ouvert 19 nouvelles succursales et a complètement réaménagé 32 points de vente. Ces améliorations ont entraîné des ventes supplémentaires d’environ 18 millions de dollars.

La LCBO a élargi ses valeurs fondamentales et renforcé son engagement envers ses employés pour favoriser encore davantage une culture d’entreprise axée sur la santé et la sécurité au travail. Ce nouvel engagement se traduit par la prise de nouvelles mesures de sensibilisation, par une meilleure planification des communications et par d’autres mesures visant à assurer la santé des employés de la LCBO et la sécurité de leur milieu de travail. C’est là un engagement qui aura droit au même degré de vigilance que la responsabilité sociale et le service à la clientèle.

Les employés de la LCBO ont contesté le droit d’acheter de l’alcool de quelque 3,6 millions de personnes qui semblaient être mineures ou en état d’ébriété. Il s’agit d’une augmentation de près de 35 % par rapport à l’exercice précédent. À l’issue de ces contestations, le service a été refusé à plus de 192 000 d’entre elles (une hausse de 24 %) dans la plupart des cas (82 %) pour des raisons d’âge.

La LCBO a en effet recueilli plus de 5,4 millions de dollars au profit de bonnes causes et des secours aux victimes de catastrophes par le biais des boîtes de dons placées près des caisses et par la participation des employés à des campagnes de collecte de fonds.

La LCBO a également élargi sa campagne de responsabilité sociale Dégonflez l’éléphant, laquelle connaît un grand succès, pour inclure une application iPhone et une page sur le site Facebook afin d’inciter les gens qui reçoivent à empêcher leurs invités de conduire après avoir bu.

2009

La LCBO a versé au gouvernement de l’Ontario un dividende record de 1,41 milliard de dollars – un seizième dividende record. Ce dividende aide à financer les soins de santé, l’éducation, les programmes sociaux, les travaux d’infrastructure et d’autres importants services gouvernementaux. Ce montant, qui n’inclut pas les taxes, représente une augmentation de 10 millions de dollars (0,7 %) par rapport à l’exercice précédent. Les ventes nettes ont elles aussi atteint un chiffre record, soit 4,3 milliards de dollars, en hausse de 0,9 % par rapport à l’exercice antérieur. La LCBO a aussi versé au gouvernement de l’Ontario, au gouvernement fédéral et aux municipalités un montant de 874 millions de dollars sous forme de taxes, de droits de douane et de versements aux municipalités.

Durant l’exercice, le personnel de la LCBO a contesté le droit d’acheter de l’alcool de plus de 2,6 millions de personnes parce qu’elles semblaient trop jeunes ou en état d’ébriété. Il s’agit d’une augmentation de 9,8 % par rapport à 2008. À l’issue de ces contestations, le service a été refusé à plus de 155 000 d’entre elles, dans la plupart des cas parce qu’elles n’avaient pas l’âge légal pour boire.

Le 23 juin, la veille d’un délai de grève donné par la Division des employés de la Régie des alcools du SEFPO, les ventes de la LCBO ont enregistré un sommet jamais vu auparavant pour une seule journée, soit un total de 56 millions de dollars. Un projet de règlement est intervenu entre les deux parties. Ce projet a plus tard été ratifié par les membres du syndicat, approuvé par le conseil d’administration de la LCBO et plus tard adopté par voie de décret par le gouvernement de l’Ontario.

Reprise l’automne dernier, la campagne promotionnelle Terroirs d’ici a généré des ventes nettes de 26,7 millions de dollars, une augmentation de 10,4 % sur 12 mois.

En novembre, la LCBO a lancé une nouvelle campagne de publicité relative à la responsabilité sociale. Intitulée Dégonflez l’éléphant, cette campagne encourage amis et famille à jouer un rôle proactif afin d’empêcher que quelqu’un qui a consommé de l’alcool ne prenne le volant. Les annonces reconnaissent le fait que l’alcool au volant est un problème trop gros, tel un éléphant, pour qu’on l’ignore. À cet effet, le site www.degonflezlelephant.com propose aux hôtes un jeu de simulation interactif et offre des suggestions pour aborder cette question délicate et aider à faire échec à l’alcool au volant.

Reflet de la générosité des clients et des employés de la LCBO, un montant record de 1,94 million de dollars a été recueilli au profit de Centraide. Il était supérieur de 25 % à celui de l’année précédente.

En décembre, le personnel des succursales de la LCBO a aussi recueilli un montant record de 1,8 million de dollars au profit de MADD Canada et de quatre hôpitaux pédiatriques de la province. Ce montant était supérieur de près de un million de dollars à celui de 2008. Par ailleurs, les employés et les clients de la LCBO ont recueilli un montant de 571 000 dollars pour le fonds « Tremblement de terre en Haïti » de la Croix-Rouge canadienne par le biais de dons sollicités et de boîtes de dons placées aux caisses des succursales.

2008

La LCBO a lancé en 2008 son nouveau plan stratégique quinquennal pour la période 2008-2013. Ce plan, dont le thème est « Une marque à notre image », lui sert de feuille de route.

Pour un deuxième exercice consécutif, les ventes nettes ont franchi la barre des 4 milliards de dollars (4,27 milliards de dollars). La LCBO a aussi versé au gouvernement de l’Ontario un dividende record de 1,4 milliard de dollars, à l’exclusion des taxes perçues.

Le personnel de la LCBO a contesté le droit d’acheter de l’alcool de quelque 2,4 millions de personnes parce qu’elles semblaient trop jeunes ou en état d’ébriété. Il s’agit d’une augmentation de 17,5 % par rapport à 2007. À l’issue de ces contestations, le service a été refusé à quelque 149 000 d’entre elles, dans la plupart des cas parce qu’elles n’avaient pas l’âge légal pour boire. Il s’agit d’une augmentation de 11 %.

Durant l’exercice financier, la LCBO a continué de mettre en œuvre d’importantes initiatives en matière d’environnement. En mai, elle a procédé dans toutes les succursales au retrait progressif des sacs de plastique de façon à encourager les consommateurs à choisir des options réutilisables. Cette politique a permis d’éliminer l’utilisation de quelque 80 millions de sacs de plastique. La division des ventes et de la commercialisation a aussi encouragé les fournisseurs à offrir davantage de produits dans des emballages légers. La nouvelle succursale de la LCBO située à Scarborough reflète une autre initiative sur le plan environnemental en cela qu’elle est la première à incorporer de nombreuses caractéristiques des bâtiments LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), comme la réduction de la consommation d’énergie et d’eau potable.

En septembre, la LCBO a lancé, en collaboration avec l’industrie vinicole de l’Ontario, la campagne Terroirs d’ici, sa plus grande campagne de promotion des vins ontariens à ce jour. Les ventes ont progressé de 10,4 % par rapport à l’exercice précédent alors que celles de VINTAGES ont bondi de 11,1 %. L’enthousiasme des consommateurs à l’endroit des vins de l’Ontario était également manifeste dans les résultats de fin d’exercice, où on pouvait noter une augmentation de 6,4 % des ventes.

En octobre, on a assisté au lancement du site de commerce en ligne www.vintagesshoponline.com, qui propose exclusivement en ligne des produits haut de gamme en petits lots et d’un intérêt particulier pour les collectionneurs.

2007

Les ventes de la LCBO en 2007 ont atteint 4,1 milliards de dollars et le dividende versé au gouvernement de l’Ontario, 1,345 milliard de dollars. Ces montants n’incluent pas les revenus provenant de la TVP (382 millions de dollars), de la TPS (119 millions de dollars) et des droits de douane et taxe d’accise (339 millions de dollars). En incluant ces revenus et les versements aux municipalités, nous obtenons un montant total de 2,2 milliards de dollars.

Le personnel de la LCBO a contesté le droit d’acheter de l’alcool de plus de deux millions de personnes parce qu’elles semblaient trop jeunes ou en état d’ébriété. Il s’agit d’une augmentation de 11 %. À l’issue de ces contestations, le service a été refusé à plus de 134 000 d’entre elles, dans la plupart des cas parce qu’elles n’avaient pas l’âge légal pour boire. Il s’agit d’une augmentation de 9 %.

Des progrès importants ont été enregistrés au chapitre de l’engagement environnemental de la LCBO, notamment en appuyant le programme provincial de consignation L’affaire est dans le sac. Dans le cadre de ce dernier, les consommateurs peuvent obtenir un remboursement complet de la consigne appliquée à l’achat de boissons alcooliques en retournant leurs contenants vides à l’un des magasins The Beer Store. Une année après son entrée en vigueur, ce programme a permis de récupérer plus de 250 millions de contenants de boissons alcooliques.

On a augmenté à près de 200 le nombre de produits offerts dans des emballages plus respectueux de l’environnement, ce qui permettra à la LCBO d’atteindre deux ans plus tôt que prévu son objectif d’éliminer 10 millions de kilogrammes de déchets d’emballage par année.

2006

En 2006, les ventes de la LCBO ont atteint 3,6 milliards de dollars, un chiffre record. Le dividende versé au gouvernement de l’Ontario a aussi atteint un nouveau sommet, soit 1,2 milliard de dollars. Si l’on inclut les sommes versées au titre de la TVP et de la TPS, les droits de douane et taxes d’accise et les taxes municipales, la somme totale versée aux différents paliers gouvernementaux s’élève à plus de 2 milliards de dollars.

Les améliorations apportées à la chaîne d’approvisionnement ont permis de bonifier la gestion des stocks, notamment d’en augmenter la rotation, et de réduire de 100 millions de dollars les investissements dans les marchandises en réserve, et ce, tout en accroissant les ventes. Ces succès ont été reconnus par le Conseil canadien du commerce de détail qui a décerné à la LCBO deux prix en matière d’avancement de la chaîne d’approvisionnement.

2005

La LCBO a réalisé des ventes nettes de 3,5 milliards de dollars et a versé un dividende annuel d’un montant record de 1,115 milliard de dollars. Ce montant n’inclut pas les différentes taxes. Il s’agit du dixième dividende record consécutif et du deuxième de plus de un milliard de dollars.

Dans un sondage mené auprès d’un millier de lecteurs de la revue Canadian Business, la LCBO s’est classée parmi les 10 entreprises les mieux gérées au Canada, et un autre sondage sur la réputation des entreprises, réalisé par une société de sondage indépendante, a classé la LCBO en quinzième place parmi les 100 meilleures entreprises en Ontario.

2004

En 2004, la LCBO a réalisé des ventes nettes de 3,3 milliards de dollars et le dividende annuel a atteint le montant record de 1,04 milliard de dollars – le neuvième dividende record consécutif. Ce dividende, auquel s’ajoutent 308 millions de dollars en TVP et 407 millions en TPS et droits de douane et d’accise, totalise 1,8 milliard de dollars et aide à financer d’importants services et projets d’immobilisation gouvernementaux. Depuis neuf ans, les ventes ont augmenté de 73 %, et le dividende, de 52 %. La LCBO introduit sa vision de marque intitulée Découvrez le monde, dont le but est d’aider les consommateurs à élargir leurs connaissances des vins et spiritueux, à démystifier les produits que vend la LCBO et à faire des achats éclairés. La LCBO reçoit sa note d'appréciation la plus élevée dans le cadre d'un sondage réalisé auprès de la clientèle. Quatre-vingt pour cent des répondants ont indiqué qu'ils étaient très satisfaits ou satisfaits du service de la LCBO. Seulement 1 % des répondants se sont déclarés insatisfaits.

2003

Depuis 1991, les ventes sont passées de 1,8 à 3,1 milliards de dollars et le dividende annuel, de 675 à 975 millions de dollars. Le personnel a contesté le droit d’acheter de l’alcool de 1,1 million de clients éventuels qui semblaient trop jeunes ou en état d’ébriété, ou que l’on soupçonnait de vouloir acheter de l’alcool pour des personnes mineures ou ivres. Les employés de la LCBO ont refusé de vendre de l’alcool à près de 70 000 personnes, surtout en raison de l’âge. La succursale de prestige de Summerhill, à Toronto, a ouvert ses portes en février.

2002

La LCBO verse un dividende record de 905 millions de dollars au gouvernement de l’Ontario. À ce dividende s’ajoute les 270 millions de dollars que la LCBO prélève sous forme de taxe de vente provinciale de même que les 385 millions de dollars qu’elle verse au titre de la TPS. Le ministre des Services aux consommateurs et aux entreprises annonce l’expansion du programme des magasins-agences, ce partenariat de la LCBO et de détaillants établis dans les collectivités dont la population est trop faible pour justifier l’ouverture d’une succursale de la LCBO ou d’un magasin de la chaîne The Beer Store.

2001

Dans le cadre du programme de Contestation du droit d’acheter de l’alcool, le personnel de la LCBO conteste à plus d’un million de personnes le droit de se procurer des produits alcooliques, et refuse de servir 80 000 clients. Une cérémonie d’inauguration des travaux marque le début du projet de restauration de la succursale de Summerhill, située dans l’ancienne Gare du Nord de Toronto, un bâtiment historique aux nombreuses qualités architecturales, dont des murs en marbre, des plafonds de 40 pieds, des guichets en laiton et une tour de l’horloge. Elle deviendra la plus grande succursale du réseau de la LCBO.

2000

La LCBO organise la plus importante promotion de toute son histoire, la promotion Au pays du vin ontarien. Cette activité promotionnelle d’un mois met en vedette 74 vins ontariens, dont 49 vins de désignation VQA (Vintners Quality Alliance). Dans le cadre du programme de formation Wonderful Ontario Wines – from Vines to Wines, quelque 6 800 employés de la LCBO sont invités à visiter les régions viticoles de l’Ontario pour améliorer leurs connaissances des vins ontariens. La LCBO ouvre une nouvelle succursale de prestige sur la rue Rideau, à Ottawa. À l’instar de la succursale du centre Bayview Village, cette succursale offre la totalité des produits et services de la LCBO et comprend une salle de dégustation réservée aux produits VINTAGES. La Chambre de commerce de l’Ontario remet à la LCBO le prix « Accomplissement d'entreprise remarquable ».

1999

La LCBO ouvre le plus grand magasin de vins et de spiritueux au pays au centre commercial Bayview Village, à Toronto. Cette succursale de 20 000 pieds carrés remporte le prix « Meilleur aménagement et meilleure conception » du Conseil canadien du commerce de détail.

1998

Le Conseil canadien du commerce de détail remet à la LCBO pour une deuxième année consécutive le prix « Détaillant novateur de l’année » dans la catégorie des grands magasins. La LCBO adopte une toute nouvelle stratégie de positionnement et une nouvelle vision : devenir le Centre d’inspiration pour les réceptions. La LCBO recueille 227 000 $ à l’intention des athlètes canadiens qui participent aux Jeux du Commonwealth.

1997

Le Conseil canadien du commerce de détail désigne la LCBO « Détaillant novateur de l’année » et « Détaillant socialement responsable de l’année » dans la catégorie des magasins à grande surface. Le prix « Détaillant novateur de l’année » est accordé à l’entreprise qui fait preuve de leadership dans le secteur de la vente au détail et qui instaure des démarches novatrices en matière de relations avec la clientèle et les employés. Le prix « Détaillant socialement responsable de l’année » reconnaît les efforts qu’a faits la LCBO pour préconiser une consommation responsable des produits alcooliques. Après avoir mené plusieurs expériences toutes couronnées de succès, la LCBO décide d’ouvrir ses succursales le dimanche l’année durant. La succursale du centre commercial Crossroads à Toronto est choisie pour le projet-pilote de l’embouteillage du vin libre-service.

1996

La LCBO met sur pied son programme de carte-photo d’identité à l’intention des jeunes qui veulent acheter des produits alcooliques. Dans le cadre du programme Contrôle 25, les employés de la LCBO demandent à quiconque semble avoir 25 ans ou moins de présenter une pièce d’identité. La LCBO instaure le programme de récompense AIR MILESMD. Elle verse au Trésor de l’Ontario un dividende de 680 millions de dollars.

1995

La LCBO instaure le programme d’offres à durée limitée, qui permet aux clients d’économiser jusqu’à 20 % sur 40 produits sélectionnés tous les mois. Selon le Financial Post Magazine, la LCBO est l’entreprise la plus rentable au pays. La première succursale « IMAGE » de la LCBO dotée d’une cuisine de démonstration ouvre ses portes au centre Manulife, à Toronto. La LCBO y organise des démonstrations culinaires et des présentations sur les produits. Une minisuccursale ethnique est ouverte à Markham pour desservir la collectivité chinoise.

1994

La LCBO met à l’essai le règlement des achats par carte de crédit ou de débit dans certaines succursales et l’étend partout dans la province l’année suivante. Elle met sur pied un programme de formation sur les produits à trois niveaux à l’intention de son personnel de vente au détail. Avec la parution du catalogue Les Classiques, la section VINTAGES commence à accepter les commandes pour quelque 500 des meilleurs vins et spiritueux du monde entier par téléphone et télécopieur. Dans un sondage que la LCBO mène, les clients attribuent une note de 9,1 sur 10 au personnel pour son accueil et son aide. 

1993

Dans le cadre du nouveau programme de commercialisation de la LCBO intitulé Visitez le monde, des promotions thématiques de grande envergure sont organisées dans les succursales toute l’année. La LCBO instaure son programme de produits à valeur ajoutée. Les fournisseurs peuvent maintenant assortir leurs produits d’objets donnés en prime (mignonnettes, accessoires, etc.). La publication ACTUALITÉS RAO est repensée et rebaptisée À BON VERRE, BONNE TABLE. Elle comprend encore plus de renseignements sur les boissons alcooliques, des recettes et des conseils pour aider les lecteurs à devenir des hôtes responsables.

1992

La LCBO ouvre sa première minisuccursale dans le centre First Canadian Place de Toronto. Les succursales sont maintenant équipées de comptoirs réfrigérés. Certaines succursales organisent des dégustations animées par des professionnels de l’industrie. La LCBO met sur pied une escouade de lutte contre l’alcool de contrebande. La LCBO informatise tout son réseau de caisses enregistreuses et de contrôle des stocks. Le système Points de vente (POS) est instauré dans presque toutes les succursales.

1991

Les 140 succursales de la LCBO les plus importantes sont réaménagées pour les rendre plus conviviales et pour leur donner une apparence compatible avec l’image de l’entreprise. Un nouveau système informatique relie toutes les succursales de la LCBO, les entrepôts et le siège social.

1989

Mise sur pied d’un nouveau laboratoire d’assurance de la qualité au coût de 1,7 million de dollars.

1988

Le président Jack Ackroyd visite les succursales de la province pour sensibiliser les employés aux changements qu’instaurera le Projet 87, un programme d’action fondé sur les recommandations de la société de conseillers en gestion William Mercer Associates. L’objectif poursuivi est de passer de distributeur contrôlant à détaillant axé sur la clientèle.

1986

La LCBO dévoile un nouveau logo.

1985

La LCBO instaure son premier programme de marchandisage interne et ouvre le centre de logistique de Durham. Elle ouvre aussi le premier point de vente VINTAGES.

1978

L’âge légal pour consommer des boissons alcooliques en Ontario passe de 18 à 19 ans.

1975

La LCBO est constituée en société d’État.

1972

Le premier magasin de vins et de spiritueux rares, l’ancêtre de VINTAGES, ouvre ses portes.

1971

La LCBO introduit les bouteilles de 40 oz, les cruches à vin de 80 oz et les mignonnettes.

1971

L’âge légal pour consommer des boissons alcooliques en Ontario est ramené de 21 ans à 18 ans.

1969

La LCBO ouvre sa première succursale libre-service à Weston (qui fait maintenant partie de la ville de Toronto), au 10, rue South Station (près de Weston Road et de l’avenue Lawrence).

1968

Le centre de formation de la LCBO organise sa première dégustation de vins sur deux jours.

1965

Les règlements pris en vertu de la Loi sur les alcools ont été modifiés au chapitre des heures d’ouverture des établissements titulaires de permis. Le règlement sur les heures de fermeture, en vigueur depuis la pénurie de bière en temps de guerre, a été aboli. Les débits de boisson demeuraient ouverts partout en Ontario durant les heures de fermeture obligatoire entre 18 h 30 et 20 h.

1961

Le système de permis d’achat de boissons alcooliques est aboli.

1947

La responsabilité de la réglementation des établissements titulaires d’un permis est confiée à la Commission des permis d’alcool de l’Ontario (devenue aujourd’hui la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario). Le premier verre d’alcool fut servi à la taverne Silver Rail de la rue Yonge à Toronto.

1935

Les établissements vinicoles de l’Ontario sont autorisés à exploiter une boutique à l’extérieur de leurs locaux.

1934

La LCBO autorise les débits de boissons situés dans les hôtels à vendre de la bière. Les salles à manger peuvent vendre du vin et de la bière, mais pas des spiritueux.

1927

La LCBO ouvre 86 succursales, trois services de commandes postales et quatre entrepôts.