Trois bouteilles de vin biologique et un verre de vin rouge sur une table en bois rustique.

Vins biologiques

Il y a tant de raisons d’adopter les vins biologiques! Ils sont bons pour la planète, car ils réduisent la quantité de produits chimiques de synthèse dans l’écosystème; ils sont bons pour le vignoble, car ils encouragent la vigne à produire de profondes racines et à devenir résistante; et ils sont bons pour les amateurs de vin, car ils remplissent nos verres d’expressions naturelles du terroir. Mais l’argument peut-être le plus convaincant est le fait que la viticulture biologique est à l’origine de certains des meilleurs vins que le monde ait jamais produits. Certes, le bio n’est pas toujours le chemin le plus facile, mais pour paraphraser un amphibien avisé : « il n’est pas facile d’être vert, mais cela en vaut la peine ».


Une vinerie dont le toit est entièrement couvert de panneaux solaires entourée de vignobles verdoyants.

Voici quelques moyens de passer au vert.

Les normes de certification et d’étiquetage des produits biologiques varient d’un pays à l’autre, mais pour l’essentiel, la vinification biologique consiste à éviter les produits chimiques de synthèse dans le vignoble et la cave. (Pour répondre aux normes canadiennes et porter le logo Canada biologique, un vin doit être élaboré à partir d’au moins 95 % d’ingrédients biologiques et avoir été certifié par un organisme accrédité par l’Agence canadienne d’inspection des aliments.) Voici quelques moyens de passer au vert.

LE SOL

Un sol sain donne de bons vins. Plutôt que de recourir aux engrais chimiques de synthèse et aux désherbants, qui peuvent décimer la vie microbienne dans le sol, les viticulteurs biologiques s’attachent à maintenir le sol en bonne santé – en plantant des cultures de couverture entre les vignes, par exemple – afin qu’il n’ait pas besoin d’autant d’amendements, tout en complétant ces efforts par des engrais d’origine naturelle.

LA VIGNE

Pour prospérer, la vigne doit surmonter l’épreuve des parasites et celle du climat. Au lieu de surcharger la vigne de fongicides synthétiques pour prévenir le mildiou, les viticulteurs biologiques peuvent par exemple éclaircir le feuillage pour favoriser la circulation de l’air. Certains viticulteurs laissent même les moutons ou d’autres animaux entrer dans le vignoble pour éclaircir le couvert végétal à leur place. Laisser en liberté des canards dans le vignoble est un excellent moyen de lutter naturellement contre les insectes ravageurs et prévient du même coup l’utilisation de pesticides chimiques.

LA VINERIE

Le processus de vinification n’est pas une mince tâche et la tentation peut être forte d’ajouter au vin des produits de conservation comme les sulfites pour en protéger l’intégrité. Si certains sulfites sont inévitables dans le vin (résultat naturel du processus de vinification), des quantités excessives peuvent lui impartir des saveurs désagréables et même déclencher des allergies. Les vinificateurs limitent généralement la quantité de sulfites qu’ils ajoutent à leurs vins biologiques. Certains programmes de certification biologique, notamment aux ÉtatsUnis, interdisent l’ajout de sulfites.


Plan rapproché d'un pied de vigne.

Initiatives de développement durable à la LCBO

Notre plateforme L’esprit de viabilité incarne les efforts que nous déployons au quotidien pour soutenir les besoins sociaux et environnementaux de l’Ontario et veiller à ce que nos décisions aient des retombées positives pour les différentes collectivités de la province. 

Tenez-vous au courant!

Abonnez-vous dès aujourd’hui.

 

Soyez parmi les premiers à être informés des nouveaux produits, offres spéciales, événements virtuels et plus encore. 

Faites connaissance avec Vintages!