Vive les bulles!

Vive les bulles!

Le vin mousseux n’est plus réservé à la saison des Fêtes. C’est un choix formidable en tout temps! Du cava au prosecco, en passant par le crémant et le champagne, le mousseux se décline en différents styles, est tiré d'une variété de terroirs et est offert dans une grande fourchette de prix. Délicieux nature avec sa saveur fraîche et fruitée, le mousseux s’accorde à merveille avec les mets du quotidien, comme le poisson grillé, les frites et le maïs soufflé au beurre.



Quelques faits intéressants

Dans un cocktail!

Le vin mousseux se déguste très bien nature, mais il apporte également saveur et pétillant à toutes sortes de cocktails.

OBTENIR LES RECETTES

Prodigieux prosecco

Ayant dépassé, en 2018, le volume des ventes de champagne, ce favori italien est devenu le mousseux le plus vendu au monde.

ACHAT EN LIGNE
Formes et formats divers

Formes et formats divers

On trouve maintenant sur le marché des vins mousseux en canettes et en bouteilles à capsule, ce qui facilite les choses quand on reçoit.


L’élaboration du vin mousseux  

Pour faire du mousseux, il faut infuser le vin d’une quantité suffisante de dioxyde de carbone pour produire de l'effervescence. Voici deux techniques couramment utilisées pour élaborer un vin mousseux de bonne qualité.

La méthode traditionnelle

La méthode traditionnelle

Dans le cadre de cette méthode, on mélange le vin tranquille sec avec du sucre et des levures avant de l’embouteiller. Pendant la deuxième fermentation en bouteille, le dioxyde de carbone se dissout dans le vin, ce qui crée de l'effervescence. Quant aux levures, elles produisent un sédiment appelé « lie » qui dégage des arômes petit à petit. Après des mois, voire des années, cette phase essentielle du vieillissement donne naissance aux saveurs complexes du champagne, du crémant et du cava.

La méthode en cuve close

La méthode en cuve close

Utilisée dans l'élaboration de styles frais et fruités comme le prosecco et le sekt, la méthode en cuve close commence de la même façon que la méthode traditionnelle : on mélange le vin tranquille sec avec du sucre et des levures, et on le laisse fermenter en bouteille. La suite prend une autre tournure : pour la deuxième fermentation, on met le vin dans une cuve sous pression. Après cela, il est filtré et mis en bouteilles sous pression pour en préserver l'effervescence.


Un monde de bulles

Il y a presque autant de styles et de cépages utilisés dans l'élaboration du vin mousseux que de régions qui en produisent. Voici quelques-uns des mousseux les plus célèbres.  

Le cava

Élaboré selon la méthode traditionnelle, le cava est surtout issu de la région de Penedès, en Espagne. On y retrouve différents cépages, parmi lesquels le maccabeo, le parellada et le xarel-lo. Les mousseux rosés sont faits de garnacha et de monastrell. Léger, fruité et parfumé, le cava s’accorde parfaitement avec les grillades de crustacés et les asperges croquantes en tempura.

Le champagne

La région champenoise, en France, produit le mousseux le plus célèbre au monde. Celui-ci est généralement élaboré selon la méthode traditionnelle à partir de pinot noir, de chardonnay et de pinot meunier, vinifiés seuls ou en assemblages. Résultat? Un vin complexe à la bulle fine et persistante, et au nez grillé intense. Accords : sushis, maïs soufflé, saumon grillé au barbecue ou fromages crémeux comme le brie ou le camembert.

Le crémant

La plupart des mousseux français élaborés hors de la Champagne portent la désignation « Crémant », comme le crémant d’Alsace, celui de la Loire ou celui de la Bourgogne. Ils font appel à la même méthode traditionnelle que le champagne, mais les cépages utilisés peuvent différer : pinot blanc, pinot gris ou chenin blanc, par exemple. Essayez le crémant avec les frites, les calmars ou les tartines grillées à l’avocat.

Le prosecco

Ce mousseux fruité et floral tire son nom de sa région natale : le Prosecco, près de Venise, dans le nord-est de la botte italienne. Élaboré en cuve, il offre un corps léger et pétillant qui dévoile des saveurs de noisette grillée, de melon et de pomme verte, qui font un accord réussi avec une variété de mets, dont les charcuteries, les croustilles et les pêches grillées.

Le sekt

Étant les consommateurs les plus friands de mousseux au monde, les Allemands se devaient d’en produire un style d’excellente qualité : le sekt. Élaboré selon la méthode traditionnelle à partir de chardonnay, de pinot noir, de riesling et de pinot blanc, le sekt issu des grandes régions vinicoles allemandes porte souvent la mention Deutscher Sekt b.A. ou Winzersekt. Sec et frais, c’est un excellent compagnon de table pour un cari jaune à la thaïlandaise.

L'asti

Légèrement sucré, ce vin mousseux faible en alcool est issu du Piémont, en Italie, et est élaboré à partir de moscato bianco. Conçu pour être apprécié peu de temps après sa mise en bouteilles, l’asti est souvent crémeux en bouche, avec des saveurs prononcées de miel et d’agrumes, et des arômes de fleurs blanches. Il est généralement servi au dessert et fait sensation avec un gâteau aux noisettes.


Champagne ou mousseux?

Champagne ou mousseux?

Pour mériter le nom de « champagne », un vin pétillant doit être élaboré en Champagne, une région du nord-est de la France. Sinon, on l’appelle tout simplement mousseux.

Comprendre l’étiquette

Comprendre l’étiquette

La mention « Brut » indique à quel point le vin mousseux est sec : plus précisément, 1,2 % ou 12 g/L de sucre résiduel. Un mousseux encore plus sec portera la mention « Extra Brut ».