Délices d'Irlande

Le whiskey irlandais, avec son caractère distinctif et son prix abordable, connaît une renaissance captivante. Tant les distilleries bien établies que les plus récentes chauffent leurs alambics pour proposer de nouveaux produits n’ayant rien à envier aux grands classiques.

 

Avec la montée en popularité du whisky dans le monde au cours de la dernière décennie, ce n’était qu’une question de temps avant que la célèbre uisce beatha (eau-de-vie) d’Irlande ne suscite l’intérêt des amateurs. Alors que seulement quatre grandes distilleries étaient en activité en 2013, il y en a actuellement 18, de diverses capacités de production. Aujourd’hui, en présentant une impressionnante gamme de produits aux saveurs authentiques, et souvent d’un très bon rapport qualité-prix, même les plus petits distillateurs peuvent prospérer. Avec de telles saveurs moelleuses et des prix si raisonnables, il est facile d’explorer l’éventail des caractères et des styles de ces whiskeys – sélectionnez-en quelques-uns et organisez une dégustation avec des amis.


Une histoire alambiquée

De plus en plus populaire auprès des clients, le whiskey irlandais porte une histoire tout aussi tumultueuse et persistante que celle de l’île d’émeraude elle-même. Au début du XIXe siècle, l’Irlande était considérée comme le plus important producteur de whiskey au monde. C’est dans ce pays qu’habitait Aeneas Coffey, l’inventeur de l’alambic à colonne, un appareil de distillation en continu qui améliorait l’efficacité du cycle de production. Toutefois, cette invention n’obtint pas le succès escompté auprès des producteurs irlandais, qui demeurèrent en majorité fidèles au procédé de distillation traditionnelle en alambic charentais. Après cet échec, M. Coffee partit vers l’est, où il s’installa et contribua à faire du whisky écossais la référence mondiale en matière de whisky.

 

Le whiskey irlandais continuait à se heurter à des obstacles qui l’empêchaient d’atteindre la même notoriété que le whisky écossais : un mouvement de tempérance au milieu du XIXe siècle, une guerre commerciale avec la Grande-Bretagne qui limitait les exportations et la prohibition des années 1920. L’industrie a finalement été contrainte de se regrouper en un petit nombre de distilleries. (C’est pour cette raison que « whiskey irlandais » s’écrit avec un « e » : quand les producteurs de whiskey ont fusionné en une seule entreprise dans les années 1970, Irish Distillers Limited a uniformisé ses produits sous un seul nom.)

 

Quelques étiquettes ont réussi à préserver la réputation du whiskey irlandais, notamment les célèbres assemblages produits par les distilleries Bushmills et Jameson. Ces deux noms sont toujours très respectés et profondément enracinés dans la culture irlandaise. D’ailleurs, la première distillerie Jameson – qui a ouvert ses portes en 1780 sur Bow Street, à Dublin – est toujours en activité, perpétuant ainsi le patrimoine culturel.


Dans un verre de whiskey irlandais

Les assemblages (comme ceux qui ont été popularisés par les distilleries Jameson et Bushmills) se composent généralement de whiskeys de grain et de malt.

 

Les single malts irlandais, comme leurs vis-à-vis écossais, doivent être distillés exclusivement à partir d’orge maltée dans une seule distillerie, puis vieillis trois ans en fût de chêne.

 

Les whiskeys de grain irlandais forment une catégorie de whiskys relativement nouvelle et sont distillés à partir de maïs, de blé, de seigle ou d’orge, ou d’un mélange de ces céréales.

 

Toutefois, les whiskeys single pot still ou pure pot still distillés en alambic charentais à partir d’un mélange d’orge maltée et non maltée sont plus facilement reconnaissables et exclusivement produits en Irlande. À l’origine, l’orge non maltée était ajoutée pour des raisons économiques, mais le goût obtenu a révélé un caractère plus épicé qui a fait des adeptes. L’utilisation d’un alambic charentais est une méthode classique de production de whiskey irlandais.

 

Vous voulez tenter l’expérience? Parcourez notre gamme de whiskeys irlandais ou commencez par les choix de nos experts.


Partez à la découverte

Whiskey irlandais The Temple Bar Signature Blend

La famille qui produit ce whiskey est également propriétaire du célèbre pub du même nom, situé à Dublin. L’élevage dans d’anciens fûts de bourbon impartit au whiskey une légère douceur où se mêlent des nuances de vanille, de petits fruits rouges et d’épices. La finale miellée est agrémentée de notes boisées et épicées.

ACHAT EN LIGNE

Whiskey irlandais Flaming Pig Black Cask

Ce whiskey irlandais de petite cuvée, qui doit son nom au cochon ayant alerté de ses cris les habitants de Dublin lors du grand incendie de whiskey de 1875, est un assemblage de « single grain » et de « single malt » dont le vieillissement est complété dans des fûts de bourbon profondément grillés. Il en résulte un whiskey doté de riches arômes de caramel blond, de profondes saveurs de massepain et de vanille, et d’une finale moelleuse.

 

ACHAT EN LIGNE

Whiskey irlandais Single Malt The Tyrconnell

Cette marque historique a été tirée de l’oubli par un nouveau distillateur dans les années 1980. Ce somptueux single malt révèle des saveurs riches et robustes agrémentées de douces nuances de malt, d’abricot séché, de marmelade et de vanille qui s’atténuent sur la longue finale.

ACHAT EN LIGNE