À propos

alloLCBO

Le service alloLCBO est le premier point de contact pour les clients internes et externes de la LCBO qui cherchent à obtenir du service à la clientèle et du soutien. Il offre une assistance par l’entremise de plusieurs voies de communication, c’est-à-dire par téléphone, par télécopieur, par courriel, par clavardage et par le portail d’aide multivoies alloLCBO.com.

Cliquez allolcbo.com.

VINTAGES

Vintages (www.vintages.com) est l’unité commerciale des vins haut de gamme et des spiritueux de choix de la LCBO. Ses experts parcourent le monde à la recherche de vins fins et de spiritueux de choix offerts à prix très attrayants et vous invitent à découvrir leurs nouvelles trouvailles dans une gamme de produits sans cesse renouvelée. Vintages organise chaque année plus de 30 événements qui rassemblent collectionneurs et œnophiles. Le calendrier complet et des renseignements sur les événements sont disponibles à l’adresse www.vintages.com.

Politique de retour

Les clients peuvent retourner un produit vendable dans n’importe quelle succursale de la LCBO dans les 30 jours de l’achat, sur présentation du reçu original.

Un « produit vendable » se dit d’un produit qui n’a pas été ouvert, dont l’étiquette et le sceau sont intacts, qui est propre, qui n’est pas endommagé et ne présente aucune trace d’altération et dont le contenant semble original et authentique.

Lorsqu’un client retourne un produit, il doit fournir son nom, son adresse, son code postal, son numéro de téléphone et sa signature et présenter une pièce d’identité (p. ex. un permis de conduire) qui atteste les renseignements qu’il a fournis. Ces renseignements sont utilisés pour réduire le nombre de transactions frauduleuses et veiller au respect des normes de qualité des produits. Pour plus de détails, cliquez ici.

Commandes privées

Le Service de commandes privées de la LCBO répond aux demandes des clients qui souhaitent importer des produits provenant des quatre coins du monde et qui ne sont pas offerts dans les succursales de la LCBO. Nous localisons les sources d’approvisionnement et nous communiquons au client les renseignements relatifs aux coûts et à la livraison. Pour certaines marques, nous vérifions aussi si le fournisseur a un représentant local qui s’occupe de la promotion de cette marque dans le cadre de ses activités normales. Une fois qu’une commande est passée, le processus d’importation peut prendre jusqu’à six mois, selon le point d’origine du produit. FAQs

Politique sur l’établissement des prix

Quand il est question de fixer les prix de détail de ses produits, la LCBO s’efforce de tenir compte de plusieurs aspects de son mandat :

  • promouvoir la responsabilité sociale en matière de vente et de consommation de boissons alcooliques;

  • offrir un excellent service à la clientèle, notamment une vaste gamme de produits présentant un bon rapport qualité-prix dans toutes les fourchettes de prix;

  • maximiser ses profits pour financer des programmes et des priorités gouvernementales.

La LCBO veille également à remplir les obligations légales qui lui incombent en vertu de la Loi sur les alcools concernant le prix minimum et le prix uniforme (le premier étant le prix le plus bas auquel un produit peut être vendu, et le deuxième, le prix demandé pour un produit partout dans la province).

Pour atteindre l’équilibre recherché entre les éléments clés de son mandat ainsi que pour répondre aux exigences du secteur public quant à la transparence et à l’équité du processus d’achat et de revente des produits, la LCBO utilise une structure normalisée de marge bénéficiaire brute. Exception faite de la variation des marges selon la catégorie de produit (bières, vins, vins fortifiés, spiritueux, liqueurs, etc.) et des frais supplémentaires qui s’ajoutent aux produits étrangers pour couvrir leurs coûts d’importation, la marge reste la même pour tous les produits. Par exemple, une même marge bénéficiaire s’applique à tous les whiskys canadiens, et une autre à tous les whiskys importés.

Cette structure normalisée de marge bénéficiaire brute, établie par la LCBO en consultation avec le ministère des Finances il y a bien des années, assure aux fournisseurs un traitement juste et équitable.

Cette marge fait également en sorte que les négociations entre les acheteurs et les fournisseurs de la LCBO portent principalement sur le prix au détail définitif du produit. Le prix offert au fournisseur pour le produit dépend directement de la marge fixe et d’autres éléments de la structure tarifaire (par exemple, les frais de transport et le taux de change si le produit vient de l’étranger). Dans l’entente d’achat, le fournisseur doit également communiquer le prix définitif, généralement par caisse, à la LCBO.

Si le coût est calculé en fonction du prix de vente au détail convenu, il n’empêche que les fournisseurs se trompent parfois en raison des changements apportés aux frais de transport ou au taux de change ou encore à cause d’erreurs de calcul. Par le passé, la pratique de la LCBO consistait à demander au fournisseur de corriger toute erreur. Toutefois, depuis 2012, lorsqu’un fournisseur propose un prix inférieur au prix de détail convenu, la LCBO accepte ce nouveau tarif. Cette mesure a pour effet d’inciter les fournisseurs à vérifier attentivement les prix qu’ils proposent. Cela dit, si le prix proposé est supérieur au prix de détail établi, le fournisseur est tenu de le corriger.

Les acheteurs de la LCBO font tout pour obtenir les meilleurs produits dans chaque fourchette de prix, des vins à 10 $ ou moins aux spiritueux de très haute gamme. C’est pourquoi ils examinent plus de 50 000 propositions chaque année et négocient avec les fournisseurs, afin d’offrir au consommateur les meilleurs produits au meilleur prix. La LCBO est un gros client, et les producteurs se livrent une concurrence féroce pour faire affaire avec elle. Par conséquent, les fournisseurs proposent souvent à la LCBO des prix plus bas qu’aux autres régies.

Comme la LCBO a une responsabilité sociale, certaines stratégies d’établissement des prix adoptées par des détaillants du secteur privé ou des détaillants qui ne vendent pas de boissons alcooliques ne peuvent s’appliquer à elle. Par exemple, les détaillants privés choisissent parfois de vendre des produits, appelés « articles d’appel », à un prix inférieur au prix de revient ou à une marge grandement réduite afin d’attirer les clients. Cette stratégie est incompatible avec le mandat de la LCBO de promouvoir la responsabilité sociale en matière de vente et de consommation de boissons alcooliques.

Pour en savoir plus sur l’établissement des prix à la LCBO, visitez la page d’information du service à la clientèle alloLCBO.

À BON VERRE, BONNE TABLE

Le magazine À BON VERRE, BONNE TABLE est le magazine d’art de vivre de la LCBO qui est distribué gratuitement dans tout le réseau des succursales.

http://foodanddrink.ca/french/fooddrink/

Comptoirs express LCBO

Les comptoirs express LCBO sont exploités par la LCBO en partenariat avec des détaillants établis dans des collectivités en milieu rural pour procurer aux consommateurs un point de vente au détail de boissons alcooliques d’une manière rentable et socialement responsable.

Les comptoirs express LCBO choisissent leurs produits en fonction de la demande des clients locaux et en collaboration avec la LCBO pour déterminer les produits qu’ils devraient offrir à divers moments de l’année, en partie en fonction de l’étude de consommation de la LCBO.

La LCBO fournit à ses comptoirs express des affiches qui mettent de l’avant les produits de l’Ontario. Les comptoirs express sont tenus de vendre les produits conformément à la politique de vente au détail responsable de la LCBO, qui vise à empêcher la vente d’alcool aux mineurs ou aux personnes en état d’ébriété.

Les comptoirs express génèrent aussi des revenus supplémentaires dans ces petites collectivités et élargissent la clientèle des commerces locaux.

Pour en savoir plus, veuillez cliquer ici.

Directive sur les données ouvertes de l'Ontario

Inventaire des données de la Régie des alcools de l'Ontario (LCBO)

La LCBO est heureuse d'appuyer la mise en œuvre de la Directive sur les données ouvertes de l'Ontario, laquelle enjoint les ministères et les organismes provinciaux à publier les données gouvernementales qu’ils créent, recueillent ou gèrent sous forme de données ouvertes. La publication de ces inventaires s'inscrit dans la volonté du gouvernement de l'Ontario de favoriser la transparence, la reddition de compte et l'ouverture.

L'inventaire des données de la LCBO répertorie tous les ensembles de données de la société d'État en indiquant pour chacun d'eux si l'accès à ces données est actuellement ouvert, en cours d'examen ou restreint en raison d'une exemption pour des motifs d’application de la loi, de protection des renseignements personnels, de sécurité, de confidentialité ou de secret commercial. Dans le cas des ensembles de données où apparaît la mention « Sera d'accès ouvert / public », certaines parties des données pourraient être retranchées avant leur diffusion publique si elles font l'objet d'une des exemptions prévues.