Parlez à vos enfants au sujet de l'alcool.
 

Chaque jour, vous avez de multiples occasions de parler d’alcool à vos enfants


La vie avec des enfants peut être assez déroutante. Cependant, certains événements ou certaines situations sont prévisibles :

· Les moments d’apprentissage sont nombreux : événements réels suscitant une conversation avec vos enfants; émission à la télé, à la radio ou dans un autre média; repas; promenades en voiture. Ces conversations spontanées peuvent parfois vous permettre d’avoir des échanges très fructueux avec vos enfants.

·


Nos enfants sont bombardés de messages conflictuels à la télévision, sur Internet, à la radio, etc. Tous ces messages, publicitaires ou autres, ne sont pas nécessairement ceux que nous voulons que nos enfants écoutent. Profitez des moments d’apprentissage qui surgissent pour amorcer une conversation avec vos enfants et les sensibiliser aux problèmes de l’alcool.

Les moments d’apprentissage doivent être de courts entretiens, et non des sermons ou de longues conversations.

Que faire lorsque surgit un moment d’apprentissage ?

· Demandez à vos enfants ce qu’ils pensent de la scène, de la publicité, de l’émission, de la situation ou du message transmis. Invitez-les à exprimer leurs sentiments.

·

Écoutez leurs réponses et adaptez vos réactions en conséquence.

·


Rappelez-vous que si vous adoptez un ton moralisateur ou que vous parlez tout le temps sans donner à vos enfants le temps de placer un mot, ils éprouveront certainement du ressentiment ou cesseront tout simplement de vous écouter.

Les grands communicateurs savent écouter... sans interrompre. Demandez régulièrement à vos enfants ce qu’ils pensent de tel ou tel sujet. Sachez repérer les invitations à parler et à discuter. Vos enfants sauront que vous vous intéressez à eux si vous leur parlez et les écoutez régulièrement.

Finalement, rappelez-vous qu’il est souvent plus facile de parler du comportement ou de l’attitude d’une personnalité que du comportement ou de l’attitude de vos enfants. Aucune émotion n’est alors en jeu. Vos enfants seront donc moins susceptibles de considérer vos commentaires comme un affront ou une leçon de morale. Si nous prenons l’habitude de profiter des moments d’apprentissage qui s’offrent à nous pour dialoguer avec nos enfants, ceux-ci auront davantage envie de nous parler et moins envie de nous ignorer.

Voir aussi

Programme Contrôle 25
Soutenir de bonnes causes